Le projet de budget primitif 2018 a été présenté et adopté par les conseillers communautaires.

C’est un budget ambitieux, marqué par une stabilité des taux d’imposition, des dépenses de fonctionnement maîtrisées et une politique d’investissement volontariste.

Le budget global, dépenses de fonctionnement et d’investissements confondues, s’élève à plus de 100 millions d’euros.

Comme annoncé par le président, les taux d’imposition demeurent stables pour 2018.

Des axes forts, issus de l’acte fondateur, structurent le budget d’investissement :

  • La cohésion sociale avec comme objectif premier un développement équilibré et raisonné du territoire autour de trois préoccupations :
  • La petite enfance avec l’aboutissement du projet de maison de la petite enfance de Mézidon Vallée d’Auge et la création d’un RAM itinérant couvrant le nord du terrioire de l’agglomération (secteur de Cambremer).
  • La culture avec l’aboutissement des travaux de la médiathèque André Malraux de Lisieux et la poursuite de la structuration du réseau de lecture publique.
  • La santé avec l’achèvement du pôle de santé de Lisieux
  • Les services de proximité à l’usager avec la création d’une maison de services au public à Livarot Pays d’Auge
  • Le sport avec le projet de « Petit Nautile » à Saint-Pierre-en-Auge.
  • Le développement économique autour de la mise en sécurité du parc des expositions de Lisieux, de l’aménagement de la zone de Campaugé 2 à la Vespière Friardel et du lancement de l’étude sur la pépinière d’entreprises. La Mission Locale rejoindra ce nouvel espace dédié au développement économique du territoire.
  • Le mieux-vivre en milieu rural et l’accompagnement des petites communes. Jusqu’en 2020, 1 millions d’euros seront consacrés à l’aide à l’amélioration du cadre de vie des communes rurales.