Avec la communauté d’agglomération de Lisieux Normandie,

JE TRI je recycle mon verre !

De plus en plus d’emballages se trient, mais les vêtements, les piles, les batteries, les petites bouteilles de gaz (même vides) et les bouteilles ayant contenu des produits dangereux ne doivent pas être mis dans votre bac ou sac jaune ou votre caissette de tri.

 

Pour savoir quels emballages sont à trier dans votre commune, rendez-vous sur le site :

www.consignesdetri.fr

 

 

 

Pour que les emballages soient bien recyclés :

Ils doivent être bien vidés pour ne pas « salir » les autres déchets sans toutefois les laver.

  • Il ne faut pas imbriquer les emballages les uns dans les autres.
  • Vous pouvez laisser les bouchons sur les bouteilles plastiques.
  • En cas de doute, il est préférable de jeter les emballages en question dans les déchets ménagers.

 

Composition de briques

 

LE COMPOSTAGE, UN TAS D’AVANTAGES !

Diminuer le volume de votre poubelle en fabriquant votre propre compost !

Afin de vous aider dans cette démarche d’éco citoyen, la Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie vous propose d’acquérir un composteur  de 400 litres  à un tarif préférentiel de 15 euros.

Quels déchets peuvent être compostés ?

  • Les déchets de cuisine : épluchures, coquilles d’oeufs, marc de café, thé, filtre en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fruits et légumes abîmés, etc. ;
  • Les déchets de maison : mouchoirs en papier et essuie-tout, cendres de bois, sciures et copeaux, cartons salis (mais non souilles par des produits polluants) etc. ;
  • Les déchets du jardin : tontes de gazon (en petite quantité), feuilles, fleurs fanées, mauvaises herbes, etc.

 

 

DEPOSEZ VOS TEXTILES ET VOS CHAUSSURES USAGÉS EN DÉCHETTERIE,

 ILS AURONT UNE DEUXIÈME VIE.

Vous pouvez désormais déposer vos textiles usagés, chaussures (liées par paire), sacs à main, et linge de maison (quel que soit leur état, abimés ou non) dans une des bornes pour le textile. Ils doivent être placés propres et secs dans un sac. Pour trouver une borne près de chez vous, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.lafibredutri.fr/je-depose

Grâce à ce geste vous permettrez de réduire le tonnage des déchets ménagers enfouis en décharge, et vous contribuerez à la création d’emplois auprès des associations d’insertion qui collectent et trient les textiles usagés. Selon l’état des textiles, ils suivront une filière différente.

Le réemploi (40%)

Qu’est-ce que le réemploi ? Tout simplement, vos vêtements servent une seconde fois ! Tout ce qui est en bon état est revendu à petits prix dans des friperies. Les autres sont exportés, essentiellement vers l’Afrique, après avoir été triés.

Le recyclage (45%)

Face à la baisse globale de qualité des textiles mis sur le marché, il est de plus en plus difficile de leur donner une seconde vie en tant que vêtement. Ces textiles sont transformés en chiffons d’essuyage pour l’industrie, ou servent à la fabrication d’isolant thermique et acoustique pour le bâtiment.

Destruction des déchets (15%)

15% des articles ne sont ni réemployables (du fait de leur état), ni recyclables (du fait de leur matière) : ils sont alors détruits par des entreprises spécialisées.

 

QUELLES LAMPES DOIVENT ETRE RECYCLEES ?

 

Par lampe, il faut comprendre toute source lumineuse à l’exception des ampoules à filament. Il s’agit principalement des tubes fluorescents dits “néons” et des lampes fluocompactes dites “basse consommation”. Ces lampes contiennent du mercure, substance présente en infime quantité mais néanmoins dangereuse. En fin de vie, elles nécessitent donc un traitement spécifique et ne doivent pas être jetées avec les autres déchets. Pour les recycler, vous pouvez les déposer en déchetterie ou dans les grands magasins.  Les ampoules “classiques” à filament (incandescence et halogène) peuvent quant à elles être éliminées avec les ordures ménagères.

Que deviennent nos lampes et quel est le bénéfice environnemental de leur recyclage ?

Si l’utilisation de lampes à économie d’énergie est recommandée dans la lutte contre le réchauffement climatique (elles consomment 5 fois moins d’énergie et durent 10 fois plus longtemps que les ampoules à filament), la démarche environnementale n’est complète que si elles sont recyclées. 93 % du poids de leurs composants sont réutilisés. Le verre récupéré permet de faire de nouveaux “néons”, des abrasifs ou de la céramique ; le métal et le mercure sont également totalement réutilisés. Ainsi, tout risque de pollution est écarté et les ressources naturelles sont préservées. Le recyclage permet aussi des économies d’énergie (énergie nécessaire à l’extraction du sable et à sa fusion) et la réduction des émissions de CO2 : 1 tonne de débris de verre utilisée permet d’éviter le rejet de 500 kg de CO2 en moyenne, soit l’équivalent des dépenses énergétiques de l’habitat d’un français durant une année (chauffage, électricité, etc.).

En savoir plus…

Rendez-vous sur la filière d’élimination des lampes usagées : www.recylum.com

 

QUE FAIRE DES SERINGUES USAGEES ?

 

Vos déchets à risque infectieux :

Un danger pour les autres !

 

Vous êtes en automédication et vous utilisez du matériel de soin à domicile :

Demandez une boîte jaune gratuite à votre pharmacien

Pour vos seringues, aiguilles, lancettes et embouts de stylos injecteurs

 

Ne les mettez jamais dans votre poubelle ou votre sac jaune !