Avec l’agglomération
Lisieux Normandie, je trie !

 

De plus en plus d’emballages se trient, mais les vêtements, les piles, les batteries, les petites bouteilles de gaz (même vides) et les bouteilles ayant contenu des produits dangereux ne doivent pas être mis dans votre bac ou sac jaune ou votre caissette de tri.

 

Pour savoir quels emballages sont à trier dans votre commune, rendez-vous sur le site :
www.consignesdetri.fr

 

Que faut-il mettre dans les sacs jaunes ?

  • Les boîtes métalliques
  • Les cartonnettes et le briques alimentaires
  • Les bouteilles et flacons plastiques
  • Pots et tubes en plastique (pots de crème, de yaourt, de glace, du chocolat en poudre, pots et tubes des produits hygiène et beauté…)
  • Barquettes en plastique (barquettes de beurre, des paquets de gâteaux, des plats préparés ou des viennoiseries …)
  • Films plastiques (films autour des packs d’eau, cellophane, papier bulle, bâches en plastique…)
  • Vaisselle en plastique (assiettes, couverts et gobelets)
  • Boites plastiques et boitiers des DVD et CD (sans disque)
  • Sacs plastiques
  • Polystyrène

 

Pour que les emballages soient bien recyclés :

  • Ils doivent être bien vidés pour ne pas « salir » les autres déchets sans toutefois les laver.
  • Il ne faut pas imbriquer les emballages les uns dans les autres.
  • Vous pouvez laisser les bouchons sur les bouteilles plastiques.
  • En cas de doute, il est préférable de jeter les emballages en question dans les déchets ménagers.

Les interdits :

  • Vêtements
  • Piles, batteries
  • Bouteilles de gaz
  • Produits dangereux
  • Ordures ménagères

 

Que faut-il mettre dans le bac bleu ?

  • Journaux, magazines, prospectus, catalogues et annuaires
  • Enveloppes blanches avec ou sans fenêtres, enveloppes kraft
  • Feuilles blanches, livres, cahiers débarrassés de leur couverture rigide

Les interdits :

  • Papiers d’emballage, papiers cadeaux, papier carboné, papier plastifié, papiers peints, papier calque
  • Affiches publicitaires, transparents, photos, cartes routières
  • Tous papier souillé, très anciens (jaunis), moisis ou mal odorants

 

Que faut-il mettre dans la colonne à verre ?

  • Les bouteilles en verre (y compris bouteilles d’huile)
  • Les bocaux en verre, les pots en verre : yaourt, confiture, petit pots pour bébé…

Les interdits :

  • La faïence, la porcelaine
  • les morceaux de pare-brise
  • Les ampoules, les néons
  • Les bouchons, les capsules, couvercles

 

Que faire des TEXTILES ET CHAUSSURES ?

 

Vous pouvez désormais déposer vos textiles usagés, chaussures (liées par paire), sacs à main, et linge de maison (quel que soit leur état, abimés ou non) dans une des bornes pour le textile. Ils doivent être placés propres et secs dans un sac. Pour trouver une borne près de chez vous, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.lafibredutri.fr/je-depose

Grâce à ce geste vous permettrez de réduire le tonnage des déchets ménagers enfouis en décharge, et vous contribuerez à la création d’emplois auprès des associations d’insertion qui collectent et trient les textiles usagés. Selon l’état des textiles, ils suivront une filière différente.

Le réemploi (40%)

Qu’est-ce que le réemploi ? Tout simplement, vos vêtements servent une seconde fois ! Tout ce qui est en bon état est revendu à petits prix dans des friperies. Les autres sont exportés, essentiellement vers l’Afrique, après avoir été triés.

Le recyclage (45%)

Face à la baisse globale de qualité des textiles mis sur le marché, il est de plus en plus difficile de leur donner une seconde vie en tant que vêtement. Ces textiles sont transformés en chiffons d’essuyage pour l’industrie, ou servent à la fabrication d’isolant thermique et acoustique pour le bâtiment.

Destruction des déchets (15%)

15% des articles ne sont ni réemployables (du fait de leur état), ni recyclables (du fait de leur matière) : ils sont alors détruits par des entreprises spécialisées.

 

QUELLES LAMPES DOIVENT êTRE RECYCLéES ?

Par lampe, il faut comprendre toute source lumineuse à l’exception des ampoules à filament. Il s’agit principalement des tubes fluorescents dits “néons” et des lampes fluocompactes dites “basse consommation”. Ces lampes contiennent du mercure, substance présente en infime quantité mais néanmoins dangereuse. En fin de vie, elles nécessitent donc un traitement spécifique et ne doivent pas être jetées avec les autres déchets. Pour les recycler, vous pouvez les déposer en déchetterie ou dans les grands magasins.  Les ampoules “classiques” à filament (incandescence et halogène) peuvent quant à elles être éliminées avec les ordures ménagères.

Que deviennent nos lampes et quel est le bénéfice environnemental de leur recyclage ?

Si l’utilisation de lampes à économie d’énergie est recommandée dans la lutte contre le réchauffement climatique (elles consomment 5 fois moins d’énergie et durent 10 fois plus longtemps que les ampoules à filament), la démarche environnementale n’est complète que si elles sont recyclées. 93 % du poids de leurs composants sont réutilisés. Le verre récupéré permet de faire de nouveaux “néons”, des abrasifs ou de la céramique ; le métal et le mercure sont également totalement réutilisés. Ainsi, tout risque de pollution est écarté et les ressources naturelles sont préservées. Le recyclage permet aussi des économies d’énergie (énergie nécessaire à l’extraction du sable et à sa fusion) et la réduction des émissions de CO2 : 1 tonne de débris de verre utilisée permet d’éviter le rejet de 500 kg de CO2 en moyenne, soit l’équivalent des dépenses énergétiques de l’habitat d’un français durant une année (chauffage, électricité, etc.).

En savoir plus…

Rendez-vous sur la filière d’élimination des lampes usagées : www.recylum.com

 

QUE FAIRE DES SERINGUES et aiguilles USAGéeS ?

Vos déchets à risque infectieux : Un danger pour les autres !

Vous êtes en automédication et vous utilisez du matériel de soin à domicile : demandez une boîte jaune gratuite à votre pharmacien

Ne les mettez jamais dans votre poubelle ou votre sac jaune !

 

LE COMPOSTAGE

Diminuer le volume de votre poubelle en fabriquant votre propre compost !

Afin de vous aider dans cette démarche d’éco citoyen, la Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie vous propose d’acquérir un composteur  de 400 litres  à un tarif préférentiel de 15 euros.

Quels déchets peuvent être compostés ?

  • Les déchets de cuisine : épluchures, coquilles d’oeufs, marc de café, thé, filtre en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fruits et légumes abîmés, etc. ;
  • Les déchets de maison : mouchoirs en papier et essuie-tout, cendres de bois, sciures et copeaux, cartons salis (mais non souilles par des produits polluants) etc. ;
  • Les déchets du jardin : tontes de gazon (en petite quantité), feuilles, fleurs fanées, mauvaises herbes, etc.

 

Que deviennent les emballages triés?

Acier (boîtes de conserve, canettes) : l’acier est transporté à l’aciérie où il est broyé, fondu puis étiré et transformé en bobines, en barres ou en fils. L’acier arrive ainsi chez les industries clientes qui le transforme en nouveau produit.

Carton (emballages et briques alimentaires) : le carton est transporté à la papèterie. Les fibres sont raffinées puis essorées, séchées et pressées. On obtient de la feuille de papier qu’on enroule en de grosses bobines. Une fois à  la cartonnerie, on décline ces feuilles de papier soit en nouveau produits, soit en emballage.

Verre (bouteilles et bocaux) : le verre brut est broyé puis fondu à plus de 1500 degrés. Après cette opération, le verre peut prendre n’importe quelle forme, mais il est le plus souvent transformé en bouteilles. Les bouteilles recyclées sont remplies et conditionnées au centre d’embouteillage.

Plastique : les plastiques sont compactés, puis transportés vers un centre de régénération. Ils sont broyés en paillettes et plongées dans l’eau. Les paillettes et les granulés sont ensuite envoyés au recycleur qui les transforme en nouveaux produits ou en emballages.

Aluminium (canettes, aérosols) : l’aluminium compacté en balles pour être transporté vers un centre d’affinage. On broie l’aluminium, puis on le passe au four pour être fondu. On peut alors le couler en lingots ou le transporter sous sa forme liquide. L’aluminium arrive ainsi chez les industries clientes qui le transforme en nouveau produit.

 

Eco-calculette

Nous produisons 360 kg par an et par habitant de déchets, à l’échelle nationale cela représente le poids de 2 500 tour Eiffel. Ces déchets sont mis en décharge et mettent parfois jusqu’à des milliers d’année avant d’être détruits. De plus, les ressources de notre planète (le pétrole, les minerais) ne sont pas inépuisables.
Trier est donc primordial, c’est agir chaque jour sur la protection de l’environnement. Aucun parent ne souhaite laisser une terre polluée à ses enfants. C’est souvent les enfants eux-mêmes, qui se sentent le plus concernés, car ils ont bien compris que c’est de leur avenir qu’il s’agit!

En triant, vous protégez la planète :

  • en limitant le volume de déchets qui sera mis en décharge
  • en réduisant la consommation en matières premières non renouvelables qui servent à fabriquer les emballages.
  • en limitant la consommation d’énergie, un emballage fait à partir de matériaux recyclés consomme moins d’énergie que si on le fabrique à partir de la matière première.

Grace à l’éco-calculette, découvrez les ressources naturelles et l’énergie que vous avez permis d’économiser.

Renseignements : SERVICE ENVIRONNEMENT : 02 50 68 90 27 –  environnement@agglo-lisieux.fr